Sélectionner une page

backupassist

Cet article porte sur les prérequis et les avantages des différentes destinations de sauvegarde pour l’option « Protection du système ».

Cortex I.T, l’éditeur de BackupAssist, recommande l’utilisation de « Protection du système » pour la sauvegarde de Windows Server 2008 et 2012.

L’option « Protection du système » sauvegarde vos données sur une image.

Voici quels sont les avantages d’une image:

  • Restauration  facile des fichiers individuels, des dossiers et des applications VSS.
  • Possiblité de créer une sauvegarde bare metal pour reprise.
  • Sauvegarde incrémentielle de données et de multiples points de restauration.
  • Utilisable avec la console Restauration Granulaire Hyper-V de BackupAssist console pour restaurer des fichiers à partir d’un invité Hyper-V.

Voici les raisons qui font de « Protection du système » un outil recommandé pour la sauvegarde de Windows Server 2008 et 2012. Il est cependant important que vous  choisissiez la bonne destination de sauvegarde pour deux raisons importantes:

  1. La destination doit prendre en charge les sauvegardes d’images.
  2. Le type de destination détermine si vous pouvez avoir plusieurs points de restauration.

La capacité d’une destination à prendre en charge plusieurs points de restauration

Lors de la première utilisation, « Protection du système » crée une sauvegarde complète. Si la sélection des données et la destination ne changent pas, les sauvegardes suivantes seront faites de manière incrémentielle. Une des limites de la sauvegarde d’image est que chacune de ces sauvegardes incrémentielles écrase les données modifiées, il n’est alors plus possible de restaurer les données de la sauvegarde précédente. Protection du système contourne cette limitation en utilisant des clichés instantanés VSS. Ceux-ci sont stockés dans la destination de sauvegarde pour conserver des copies des données qui sont écrasées. Lorsqu’une restauration est effectuée, la sauvegarde de l’image et les instantanés VSS peuvent être utilisés pour fournir un point de restauration pour chaque tâche de sauvegarde.

Pour maintenir ces multiples points de restauration, la destination doit supporter les instantanés VSS, pour cela la destination doit être considérée comme un périphérique local par l’ordinateur.

Regardons donc les différentes destinations disponibles pour « Protection du système », et celles qui supportent le VSS.

Destinations disponibles:

  1. Disques durs locaux
  2. Cibles iSCSI: reconnues comme un périphérique local.
  3. Disques externes: reconnus comme un disque local lors qu’ils sont branchés.
  4. Conteneurs de données: L’image est stockée à l’intérieur d’un fichier VHD. Pendant le processus de sauvegarde, le fichier VHD est monté comme un disque local dans Windows et la sauvegarde est écrite dans le fichier VHD. L’avantage est que le VHD peut être stocké sur un périphérique qui n’est généralement pas détecté comme un périphérique local (tels que les lecteurs RDX, périphériques NAS ou des emplacements réseau) permettant un support des instantanés VSS et rendant possible la gestion de plusieurs points de restauration.

 

La capacité d’une destination à supporter la sauvegarde d’image.

Le format de destination

Les disques locaux, disques durs externes et cibles iSCSI (destinations) doivent être formatés en NTFS ou ReFS pour supporter les clichés instantanés VSS.

« Protection du système » ne peut pas utiliser la lecture incrémentielle pour permettre des sauvegardes incrémentielles rapides si la source de données est un lecteur formaté en ReFS. La lecture progressive permet à « Protection du système » de déterminer les données qui ont changé quand il effectue une sauvegarde, et rend la sauvegarde plus rapide. Cette option est activée dans l’onglet Configuration de BackupAssist> Paramètres Windows> Activer le suivi de l’image.

La capacité de la destination

Si votre sauvegarde utilise des clichés instantanés VSS pour prendre en charge plusieurs points de restauration, alors la quantité de stockage requise augmentera à mesure que les données seront modifiées. Pour cette raison, la capacité de la destination de sauvegarde doit être 1,5 fois plus grand que la quantité de données en cours de sauvegarde. S’il y a d’autres données sur le disque, l’espace libre doit être 1,5 fois plus grand que les données qui doivent être sauvegardées.

Cela laisse une marge au cliché instantané VSS pour maintenir des copies de données qui ont été modifiées. Quand l’espace supplémentaire pour ces copies est épuisé, les plus anciennes copies (points de restauration) seront supprimées.

La taille du secteur de destination

« Protection du système » utilise la technologie d’imagerie de Windows pour créer des images. Par conséquent, la version de Windows que vous utilisez affecte la taille du secteur de disque pris en charge par vos sauvegardes d’images.

  • Windows Server 2008 / 2008R2 et SBS 2008/2011 requièrent 512 octets par secteur de disque.
  • Windows Server 2012 / 2012R2 peut utiliser soit 512 ou 4k octets par secteur de disque.

Cette considération est importante pour les équipements de grande capacité car les fournisseurs fixent souvent la taille du secteur à 4k (4096 octets), parce qu’il offre une meilleure densité et fiabilité. Il est important de vérifier la taille de secteur du périphérique de stockage, et la présence d’outils qui permettent à l’appareil de supporter  512 octets par secteur.

Par exemple, un disque de 3 Tb de marque Seagate, Western Digital ou Iomega est souvent formaté en 4096 octets (4k). Western Digital ne propose pas d’utilitaire de formatage pour émuler la taille de secteur de 512 octets sur leurs lecteurs.

Pour vérifier la taille de secteur de votre disque, exécutez la commande suivante dans une invite de commande (administrateur) : fsutil fsinfo ntfsinfo x: où x est la lettre du lecteur à contrôler.

cmd.exe backupassist