+33 556 150 101

Avant de commencer à examiner ce sujet, il convient peut-être de parler de ce que nous considérons comme l’automatisation. L’automatisation consiste évidemment à écrire des scripts et des règles d’automatisation, mais c’est aussi construire une surveillance qui automatise les listes de contrôle, configure l’automatisation autour de la gestion des correctifs et des approbations, et bien d’autres choses. On constate que les gens ont tendance à mettre des œillères et à se concentrer uniquement sur le script. Même s’il s’agit d’une grande partie de l’automatisation, ce n’est pas tout.

On constate que la plupart des fournisseurs de services managés (MSP) veulent automatiser leur travail non pas pour réduire leur effectif, mais plutôt pour en faire plus avec le personnel dont ils disposent. Le problème est de savoir par où commencer. Au fil des ans, nous voyons des partenaires faire les choses de diverses façons, alors couvrons quelques-unes des plus courantes. 

Certains partenaires ont des réunions hebdomadaires ou mensuelles avec leurs techniciens pour voir ce qu’ils aimeraient automatiser, puis les gens prennent des projets parallèles pour créer les automatisations. Certains vont parcourir leurs tickets et trouver les problèmes qui surviennent le plus souvent, et voir ce qui peut être fait pour réduire le délai de résolution. D’autres auront un employé dédié à la construction de leurs automatisations. On peut même voir certains partenaires offrir des incitations financières à leurs employés pour construire des automatisations qui rendraient les choses plus efficaces.

Parlons des tickets, car c’est le principal point d’entrée pour le travail. La plupart des MSP ont tendance à me dire que leurs tickets sont toujours différents et que leur travail ne peut pas être automatisé. Nous voyons parfois des MSP de niche qui se spécialisent dans un domaine ou un marché spécifique où cela est vrai, mais la plupart du temps, nous voyons des tickets récurrents qui peuvent être automatisés.

Nous recommandons d’examiner les types/sous-types de questions et de se concentrer sur les problèmes les plus courants. Ceux-ci peuvent provenir de votre RMM, d’un client ou d’un technicien qui crée lui-même le ticket. Regardez les détails du ticket et voyez si quelque chose peut être automatisé ou non. Si vous pensez que c’est possible, continuez et voyez ce qui peut être fait. Une fois terminé, passez à l’étape suivante. Chaque élément qui peut être automatisé peut vous faire économiser quelques minutes, des heures ou des jours de travail dans l’avenir. Nous aborderons les meilleures pratiques en matière de déploiement d’automatisation dans un prochain article, mais n’oubliez pas que vous voudrez le tester avant de le déployer sur 100 ou 10 000 appareils.

Exemple d’automatisation 

Prenons un exemple concret : Un partenaire a dû résoudre un problème sur les serveurs Dell en raison d’un problème logiciel avec Dell OpenManage. Avec un minimum de travail, nous avons pu scripter le correctif suggéré par Dell, et nous avons résolu le problème sur des centaines de serveurs en quelques minutes. Pour ce faire, nous avons construit un service de surveillance simple pour rechercher le problème sur tous leurs serveurs. Si un serveur présentait le problème, la correction serait automatiquement appliquée à ce serveur. Cela garantissait que tout nouveau serveur ajouté au réseau serait réparé de manière proactive, ou si quelqu’un reconstruisait un serveur ou faisait une modification qui supprimait le correctif pour quelque raison que ce soit, le correctif se ré-appliquerait de lui-même, évitant ainsi de futurs tickets sur ce sujet. Bien sûr, cela n’a pas fonctionné pour 100% des serveurs, mais cela a fonctionné pour plus de 90-95% d’entre eux et a réduit considérablement le travail manuel requis.

L’automatisation est plus facile que vous ne le pensez une fois que vous commencez, et il y a beaucoup de ressources à votre disposition si vous savez où chercher.

Quoi de neuf avec l’automatisation ?

Alors que nous parlons de ressources, SolarWinds a récemment lancé The Automation Cookbook. Il s’agit d’un référentiel central de politiques d’automatisation, de scripts et de surveillance personnalisée. Vous pouvez entrer et chercher tout ce que vous voulez. Pour le voir, allez au centre de succès et cherchez le bouton Cookbook dans la section des ressources. 

Par ailleurs, SolarWinds travail sur de nouveaux objets pour Automation Manager qui seront ajoutés dans les prochains jours.

Automatisation de la semaine

La gestion de BitLocker est très délicate pour beaucoup de gens, mais une fois configuré (soit par Active Directory, soit par un script, soit par un produit tiers, soit manuellement configuré), il doit encore être surveillé pour s’assurer qu’il est sain et fonctionne correctement. Pour cette raison, SolarWinds a construit deux scripts qui peuvent être utilisés comme un service personnalisé pour surveiller l’état de santé de BitLocker et aussi pour capturer les clés BitLocker dans le cas peu probable où les clés doivent être récupérées.

Les liens ci-dessous contiennent les politiques d’automatisation actuelles, ainsi que la documentation sur la façon de les utiliser.

Télécharger ici

Conclusion

C’est la fin de notre premier article, mais nous publierons plus d’informations sur l’automatisation chaque semaine pour vous aider à devenir un expert en automatisation. Si vous êtes déjà un expert, inscrivez-vous pour en savoir plus sur l’automatisation, ce qui s’en vient et comment nous pouvons vous aider à vous améliorer encore. N’hésitez pas à vous abonner à nos réseaux sociaux pour ne rien rater de notre actualité, des formations et des webinaires à venir.

Source : Traduction de l’article rédigé par SolarWinds Msp, Automation Topic of the Week: Xhere to start with Automation?