Top 5 des erreurs observées dans les services gérés

En tant que MSP, vous pourriez commettre en ce moment même des erreurs dans vos services gérés. Voici le top 5 des plus fréquentes repérées par SolarWinds MSP pour éviter les problèmes qui pourraient survenir.

N°1 – Ne pas vérifier correctement les appareils.

Une des erreurs fréquentes que vous pourriez commettre dans vos services gérés est de ne pas consacrer de temps à la configuration et aux tests des appareils. Vous devez réfléchir attentivement aux options disponibles, vérifier que le logiciel de l’onduleur ferme les bases de données (en particulier Exchange et SQL) et définir le niveau de charge permettant à l’onduleur d’assurer une alimentation fiable du serveur.

N°2 – Oublier de sauvegarder des données.

Vous devez également être vigilant qu’en à la sauvegarde des données de vos clients. En effet, vous devez faire preuve d’anticipation en gardant un œil sur leurs méthodes de travail. Par exemple, soyez à l’affût des comptes Dropbox non autorisés, des fichiers stockés sur le bureau et des sauvegardes du système comptable enregistrées sur des disques durs locaux. Aucune donnée importante ne doit uniquement être sauvegardée sur un disque local : une panne peut survenir à tout moment.

N°3 – Ne pas se préoccuper de la satisfaction de vos clients.

Lorsque vos clients rencontrent un problème récurrent, ils ne vont pas obligatoirement vous en parler, notamment si cela ne les empêchent pas de travailler. En revanche, ils peuvent  être mitigés qu’en à la qualité de vos services et s’orienter vers un fournisseur plus à l’écoute. Ainsi, il est primordial d’obtenir un retour d’expérience pour chacun de vos clients afin de connaître leur niveau satisfaction.

N°4 – Ne pas être proactif.

Beaucoup d’entreprises se plaignent que leurs fournisseurs informatiques travaillent de manière réactive et non proactive. Si c’est votre cas, vous passez potentiellement à côté de revenus, parfois à portée de main. Il existe toujours un élément dans le secteur informatique qui permet de générer davantage de revenus. Il suffit de creuser un peu pour le trouver.

N°5 – Laisser les garanties expirer.

Il s’agit d’un point simple, qui pourtant fait défaut à de nombreux MSP. En règle générale, le matériel est couvert par une garantie du fabricant. Pour un serveur standard, il peut s’agir d’une couverture sur site de trois ans. Vous devez assurer le suivi de ces dates afin de ne pas perdre un disque dans une matrice RAID une semaine ou deux après l’expiration de la garantie.

Retrouvez le détail complet en cliquant ici ou l’ensemble des solutions SolarWinds MSP sur solarwindsmsp.watsoft.com.

Enfin, venez poser vos questions en direct en participant à nos prochains séminaires web gratuits SolarWinds MSP ou rendez-vous sur notre chaîne YouTube pour le replay !

A très vite !

L’équipe Watsoft.

Logicnow s’associe à Bitdefender pour développer un nouveau service d’antivirus managé à destination des MSP

LogicNow annonce aujourd’hui son partenariat avec BitDefender, spécialiste de la sécurité, pour créer un nouveau service d’antivirus managé à destination des MSP (Managed Service Providers/ Entreprise de services numériques). Le nouveau moteur de cet antivirus fait parti de la suite MAXfocus de LogicNow, la solution pour MSP et de support informatique la plus fiable du monde.

BitDefender dispose de protections contre les logiciels malveillants et les virus ainsi que d’excellentes performances, diminuant les faux positifs et la surcharge du système. Cette combinaison permet aux MSP de proposer une protection maximale à leurs clients tout en nécessitant très peu de gestion de leur part. La mise à jour de cet antivirus managé est disponible en marque blanche et est entièrement personnalisable, offrant ainsi aux MSP un contrôle total sur la manière dont le service est labélisé ainsi que sur les détails des contacts en charge de la gestion du compte.

Points forts :

  • Protection contre les malwares, logiciels malveillants et les virus, tout en introduisant moins de faux positifs – L’ajout de l’Analyse comportementale, avec Active Protection, fourni une défense supplémentaire.
  • Branding personnalisé – les MSP peuvent désormais proposer  la solution MAV avec leur propre nom de produit, société, adresse email, numéro de téléphone et le site Web.
  • Exclusions sur plusieurs OS. L’une des fonctionnalités les plus demandées ! Cela simplifie grandement les choses en assurant qu’une exclusion (fichier, extensions et dossiers) peut être appliquée sur différents systèmes d’exploitation.
  • La fonctionnalité Planification facilite la maintenance – Elle vous permet de désactiver temporairement MAV pendant un lapse de temps défini , vous donnant la possibilité d’effectuer plus facilement la maintenance sur une machine donnée.
  • Tous les machines équipées de l’antivirus peuvent maintenant télécharger les définitions et mises à jour via le Site Concentrateur.

 

essai_gratuit

Convaincre vos clients : l’importance cruciale des sauvegardes

Que pensent vos clients de la nécessité des sauvegardes et de la reprise d’activité ? Pensent-ils même qu’elles soient nécessaires ? Chris Groot explique à Marc Thaler qu’une solution de qualité insiste sur la simplicité et la prévisibilité, deux atouts que les clients recherchent.

La période qui suit une perte de données chez un client est le meilleur moment pour vendre des services de sauvegarde et de reprise d’activité.

Cette mentalité ne se veut en rien hypocrite. Il s’agit simplement de la réalité, comme le savent probablement beaucoup de fournisseurs de services administrés. Si vos clients n’ont pas connu de perte de données ou une frayeur similaire, il peut être relativement difficile de les convaincre que les sauvegardes et la reprise d’activité sont désormais des nécessités pour leur entreprise.

« Ce n’est que lorsqu’ils souffrent que les gens reconnaissent véritablement leurs besoins », explique Chris Groot, vice-président du développement commercial et d’entreprise pour MAX Backup. « Ce scénario est relativement courant. »

Une simple recherche sur Internet révélera ce que vos clients ne savent peut-être pas : les disques durs ont une durée de vie limitée. Bien entendu, des statistiques récentes corroborent également l’affirmation de Chris Groot.

Selon le document 2014 State of Global Disaster Recovery Preparedness (État de préparation à la reprise d’activité à l’échelle mondiale en 2014) du Comité de préparation à la reprise d’activité, 36 % des personnes interrogées l’année dernière ont perdu au moins une machine virtuelle, une application stratégique ou un fichier sensible pendant plusieurs heures. Pour près de 20 % des répondants, cette perte a provoqué une anxiété qui a duré plusieurs jours.

« Les pertes signalées à la suite de pannes allaient de quelques milliers à plusieurs millions de dollars », précise le rapport dans son résumé.

Et rien ne vaut un coup porté au chiffre d’affaires pour capter toute l’attention d’une entreprise. C’est pourquoi, selon Chris Groot, les fournisseurs de services administrés doivent fonder leur stratégie commerciale sur deux volets. C’est à la fois simple et important. Les dirigeants d’entreprise visent généralement deux points majeurs :

  • La nécessité de réduire les risques
  • Le souhait d’augmenter leur chiffre d’affaires

Toujours selon Chris Groot, il est essentiel de trouver l’équilibre entre ces deux objectifs permanents.

« L’entreprise fait face à un certain nombre de risques », explique-t-il. « Mais en finalité, tous se convertissent en risques financiers. »

Les entreprises, quelle que soit leur taille, recherchent la stabilité des coûts. Sans cette stabilité, le risque est perçu comme plus important. (Et elles n’ont pas forcément tort.) C’est pourquoi le modèle de tarification des sauvegardes et de la reprise d’activité, fixe et basé sur le nombre de machines (on pourrait le comparer aux buffets « à volonté »), constitue une option attrayante pour les clients.

Comme les volumes de données grandissent rapidement, l’autre option, qui consiste à payer les giga-octets sauvegardés, peut entraîner des coûts fluctuants. De quoi donner des sueurs froides au directeur financier.

Groot explique également : « Il y a une corrélation entre les interruptions subies par les clients et le prix qu’ils sont prêts à payer pour les éviter. »

Les fournisseurs de services administrés qui cherchent à doper leurs bénéfices et à faire évoluer leur entreprise doivent pouvoir standardiser les procédures de surveillance et de restauration sur une plate forme unique. Ils bénéficient ainsi d’un avantage précieux : la flexibilité.

En d’autres mots, une plate-forme unique vous permet d’offrir une disponibilité élevée aux clients qui en ont besoin, et qui sont prêts à payer pour cela. En même temps, vous pouvez proposer un service de qualité exceptionnelle aux clients pour qui les délais de restauration ne soient pas aussi critiques.

« Pas besoin de suranalyser », conclut Chris Groot. « La simplicité et la prévisibilité sont réellement deux facteurs de réussite. »

MAX Backup vous permet d’offrir à vos clients un service de sauvegarde en ligne de qualité d’entreprise. Pour un prix abordable, ce service protègera leurs données professionnelles stratégiques. Pour en savoir plus, pourquoi ne pas vous inscrire et bénéficier d’une évaluation complète et gratuite de 30 jours ?